L’hormone de croissance devant la justice

0

C’est en correctionnelle, après quinze ans de procédures, que l’épilogue de l’affaire de l’hormone de croissance contaminée sera écrit à Paris, du 6 février au 31 mai 2008.

Malgré une mise en garde sur un risque de transmission de la maladie de Creutzfeld-Jakob, dés 1980, du professeur Luc Montagnier au laboratoire de l’Institut Pasteur, où était fabriquée l’hormone de croissance, sa production et sa diffusion se sont poursuivies jusqu’en mai 1985. Entre 1983 et 1985, on estime que 2000 personnes ont été traités. Il y a malheureusement 110 décès à ce jour dont l’origine serait ce traitement.

Sept personnes sont renvoyées devant le tribunal – Regardez ici.

Ce procès aura-t-il la même répercussion sur le droit médical que celui de l’affaire du sang contaminé ? On peut en douter, car la loi a beaucoup évolué depuis, vers plus de sécurité et de transparence.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici