Que sont les médicaments homéopathiques et comment fonctionnent-ils ?

0

L’homéopathie est une méthode de traitement naturelle qui, en raison de son efficacité et de sa sécurité, a fait de nombreux adeptes dans le monde entier sur blog. En même temps, il y a aussi un certain nombre de personnes qui ne connaissent pas encore ses principes et qui aimeraient commencer à utiliser des médicaments homéopathiques.

Pourquoi les médicaments homéopathiques sont-ils si populaires ?

L’homéopathie est populaire dans 80 pays du monde. La méthode est également reconnue par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Elle est utilisée par près de 200 000 médecins dans leur pratique, soignant pas moins de 400 millions de patients, et les remèdes homéopathiques sont également recommandés par de nombreux pharmaciens, sages-femmes et infirmiers. Par conséquent, les remèdes homéopathiques sont utilisés très fréquemment par des personnes de tous âges, des nouveau-nés aux personnes âgées. Il est important de noter qu’ils peuvent également être pris par les femmes pendant une période de la vie aussi particulière que la grossesse et l’allaitement. En effet, ces préparations s’inscrivent parfaitement dans le cadre des méthodes naturelles de plus en plus populaires, qui sont non seulement efficaces, mais aussi sûres.

L’homéopathie est une méthode de traitement qui stimule le corps à surmonter les maladies par lui-même”, explique notre experte, Alina Małmyszko-Czapkowicz, spécialiste en médecine familiale. C’est pourquoi il est si important de choisir le bon médicament et de l’utiliser régulièrement.

Les principes les plus importants de l’homéopathie

Deux règles de base ont été formulées il y a plus de deux cents ans et n’ont pas changé depuis. La première, qui se lit “semblable mais similaire”, est basée sur le principe de similitude. Cela signifie que nous utilisons dans le traitement des substances qui, chez une personne en bonne santé et en grande quantité, pourraient provoquer les mêmes symptômes que ceux dont souffre notre patient”, explique notre expert et ajoute : En étant fortement diluée, la substance médicinale ne nuit pas au patient mais, au contraire, stimule sa capacité naturelle à combattre la maladie sans provoquer d’effets secondaires. En effet, l’objectif le plus important du traitement homéopathique est de soutenir l’organisme et de l’aider à rétablir son équilibre interne naturel.

Le deuxième principe important est l’individualisation du traitement. Il s’agit simplement de sélectionner le meilleur remède pour chaque personne et chaque affection”, explique l’expert. Elle ajoute : “Pour ce faire, nous avons besoin d’un historique médical détaillé et très complet et d’une connaissance des spécificités du médicament. C’est sur cette base que nous pouvons adapter le patient à la préparation afin que sa thérapie soit pleinement réussie. Dans les maladies aiguës, comme le rhume, nous tenons compte des symptômes caractéristiques qui accompagnent la maladie (si quelqu’un transpire, a soif, est fiévreux ou non, quelle est son humeur générale) et prescrivons des médicaments sur cette base. Toutefois, si une personne a des problèmes chroniques (par exemple, des allergies, des insomnies) ou des problèmes qui reviennent constamment, il est nécessaire, avant tout, de déterminer le type dit sensible pour le patient, c’est-à-dire de connaître son type de personnalité – son rythme diurne, ses habitudes, ses préférences (par exemple, alimentaires), son mode de vie et ses tendances aux maladies. Cela permet de choisir le médicament en fonction de l’individu. Lorsqu’il est bien adapté, il a un effet global – il accélère la guérison et prévient les rechutes, explique le médecin.

Quels types de médicaments homéopathiques existe-t-il ?

Les médicaments homéopathiques se présentent sous forme de granules, de comprimés, de pommades, de gels, de crèmes, de suppositoires, de gouttes ou de sirops. Mais surtout, quelle que soit leur forme, ce sont des préparations entièrement naturelles ! Certains ne contiennent qu’un seul ingrédient (remèdes dits simples), d’autres sont une combinaison de plusieurs ingrédients complémentaires sélectionnés de manière appropriée et présentant des indications thérapeutiques similaires (remèdes composés). Les médicaments homéopathiques sont produits à partir de sources végétales, animales ou minérales.

Médicaments homéopathiques – préparations de plantes

Les plantes médicinales constituent l’ingrédient de base de près de 80 % des médicaments homéopathiques. Ils sont extraits de cultures contrôlées et certifiées biologiques cultivées dans le monde entier, et parfois des espèces sauvages sont également récoltées. Les plantes entières, ou parfois seulement leurs fleurs ou leurs racines, sont utilisées pour fabriquer des médicaments homéopathiques. En voici quelques exemples :

Allium cepa. Un remède à base d’oignons, utile dans le traitement de la rhinite irritante et aqueuse (avec éternuements) et de la rougeur de la conjonctive.
Arnica montana. Les granules, gels et crèmes à l’extrait d’arnica montana sont particulièrement recommandés pour les gonflements, les contusions et les blessures (fractures, entorses articulaires).
Attention : Pour la production de médicaments homéopathiques d’origine végétale, on utilise souvent des plantes fraîches plutôt que séchées. En effet, il a été démontré qu’ils peuvent contenir des composés qui ne sont plus présents après le séchage. Les médicaments fabriqués à partir de plantes fraîches contiennent aussi parfois beaucoup plus de substances thérapeutiques que ceux fabriqués à partir de plantes séchées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici